TRONCHES DE CLOWN

En 1956 Jacques Lecoq proposait à ses élèves de trouver leur clown. Depuis les élèves ont grandi et fait de nombreux émules. Les écoles ce sont multipliées. Les stages pour chercheurs de clown ne se comptent plus. Les clowns sont rentrés à l’hôpital et voyagent même sans frontières. Une tel profusion facilite l’émergence de têtes de proue. Sortis du lot, on les rencontre dans les salles de spectacle, sous les chapiteaux et dans la rue. Le nouveau clown vient compléter naturellement le paysage du nouveau cirque.

Antoine Dubroux profite de cette profusion de propositions clownesques, pour en extraire les figures qui souhaitent se prêter au jeu du portrait photographique. Équipé d’un studio mobile, il va à la rencontre de ceux qui ont fait métier de faire rire.
  

Les Mongol'Fiers

Antoine Dubroux & Fred Pfluger